Accueil arrow 2 : Communications & signalisations cellulaires
Généralités Version imprimable Suggérer par mail

 
- La communication cellulaire est une caractéristique fondamentale du développement et du fonctionnement des organismes pluricellulaires. Elle se met en place dès les premiers stades de la vie embryonnaire, afin d'assurer un contrôle séquentiel des programmes de prolifération et différenciation cellulaire qui finaliseront la formation des tisssus/organes.
- La communication est organisée en un réseau dynamique de signaux extracellulaires encore appelées molécules signal/ molécules informatives/ messagers, qui assure un "dialogue" entre les cellules et qui, in fine, permet à tout organisme d'intégrer l'ensemble des activités des cellules différenciées afin d'en assurer un fonctionnement harmonieux et de s'adapter aux variations de son environnement. La rupture de cet équilibre des différentes fonctions cellulaires sera à l'origine de nombreuses pathologies.
- Le signal extracellulaire étant vecteur de l'information communicative entre les cellules cela implique une succession d'évènements dans un ordre précis. Le signal doit être:
1- émis à partir d'un type cellulaire donné (= cellule émettrice) en réponse à un stimulus.
2- transmis vers la cellule cible qui peut être proche ou éloignée.
3- reconnu par la cellule cible qui exprime une protéine réceptrice (= récepteur) .
4- décodé par la cellule qui active une voie de signalisation intracellulaire permettant l'ajustement de son activité (proliférative, sécrétoire, métabolique, transport ionique, mécanique...). L'ensemble de ces réponses biologiques visent au maintien de l'homéostasie cellulaire, métabolique etc.
La compréhension des phénomènes qui sous-tendent la communication cellulaire fait appel à la biologie cellulaire, la physiologie et la biochimie.

Dans ce chapitre seront traités:
- les modalités de la communication cellulaire (endocrine, paracrine , autocrine, juxtacrine )
- la nature chimique des signaux extracellulaires

 
Les signaux extracellulaires sont:
- des molécules diffusibles: hormones, neurotransmetteurs, cytokines, facteurs de croissance...
- des molécules non diffusibles: antigènes, molécules situées à la surface de la membrane plasmique : Rank-L, Fas-L, molécules de la matrice extracellulaire...
L'ensemble de ces signaux sont aussi appelés ligands car ils ont la propriété de se lier spécifiquement à une protéine réceptrice exprimée par la cellule cible .
 
 

Dernière mise à jour : ( 24-03-2017 )